Le voyage à l'étranger:
la santé


    En partant chercher votre enfant, vous devez être conscient que vous ne partez pas en vacances dans un circuit touristique. Vous serez peut-être amené à vous rendre dans des régions relativement éloignées des grands centres. De plus, vous ne serez pas nécessairement hébergé dans un hôtel de grand luxe et ne vous rendrez probablement pas dans les meilleurs restaurants. Dans ce contexte, il faut prendre bien soin de sa propre santé, et de celle de l'enfant lors du voyage de retour. Cette page traite de la vaccination avant le départ, de conseils pour éviter les maladies et de ce qu'il faut apporter avec soi. Voici quelques sites de références:

pixel


Les vaccins 1


    Si vous allez chercher votre enfant à l'étranger, vous devez penser à vous protéger contre des maladies moins fréquentes chez nous. Il serait pour le moins embêtant de revenir avec votre enfant et de voir votre plaisir gâché en découvrant que vous avez une maladie quelconque. Le sujet est complexe et il dépasse l'intention du site dans lequel vous êtes. Aussi voici quelques informations de base qui proviennent d'un site de Santé Canada (voir référence).

La protection dont vous avez besoin dépend de votre destination, de la longueur de votre séjour et du temps écoulé depuis votre dernière vaccination de routine. La protection nécessaire peut varier selon votre âge, votre état de santé et les troubles médicaux que vous pourriez avoir; elle dépend aussi des conditions du voyage, notamment si vous avez l'intention de vivre à l'hôtel, en ville, ou si vous pensez vous rendre en milieu rural, dans des régions éloignées. Le médecin doit évaluer vos besoins particuliers et fournir tous les vaccins nécessaires. Il est particulièrement important de faire cette démarche si vous voulez emmener un bébé ou de jeunes enfants.

Attention, dans certains cas, la protection immunitaire n'est effective qu'au bout de plusieurs semaines: consultez une clinique santé-voyages ou votre médecin deux ou trois mois avant votre départ, pour que le vaccin ou l'agent d'immunisation ait le temps de devenir actif.

Il est aussi important de vérifier les exigences du pays où vous allez et que vous ayez reçu les vaccins requis, sinon on pourrait vous refuser l'entrée ou à la limite vous garder en quarantaine pour la période d'incubation de la maladie contre laquelle vous ne seriez pas vacciné. Certains pays exigent une certification relative au SIDA pour les visiteurs à moyen et long terme.

Maladies contre lesquelles il pourrait être nécessaire de vous immuniser 1

Ce tableau contient des informations sommaires:
renseignez-vous auprès d'une clinique santé-voyages

MALADIES INDICATIONS COMMENTAIRES
Diphtérie* La diphtérie est maintenant en recrudescence dans certains pays de l'Europe de l'Est. Au Canada, on recommande un vaccin antidiphtérique de rappel tous les dix ans.
Encéphalite européenne à tiques Recommandé en cas de séjour prolongé dans des régions du monde où cette maladie est endémique et plus particulièrement dans certaines parties de la Russie, dans d'autres pays de l'ancienne U.R.S.S. ainsi que dans certaines régions d'Europe d'avril à août. Le vaccin administré contre l'encéphalite européenne à tiques n'est pas toujours disponible au Canada. Adressez-vous à une clinique santé-voyages pour savoir si vous en avez besoin.
Hépatite A La protection est recommandée à toutes les personnes qui vont dans un pays en développement, et plus particulièrement à celles qui doivent se rendre en milieu rural ou dans une région où la qualité sanitaire des aliments et de l'eau peut laisser à désirer, ou encore où l'hépatite A est endémique. Il existe plusieurs types de protection possibles. Votre médecin traitant ou celui de la clinique santé-voyages pourra vous dire quel type d'immunisation est indiqué dans votre cas.
Hépatite B* Le vaccin est recommandé aux personnes qui prévoient demeurer plus de six mois dans une région où l'hépatite B est endémique, aux personnes qui travaillent en milieu médical et aux personnes qui sont susceptibles d'être en contact avec du sang infecté ou d'avoir des rapports sexuels avec une personne habitant dans une région où la maladie est répandue. Contrairement à l'hépatite A, l'hépatite B se transmet par contact avec du sang et d'autres liquides corporels infectés.
Encéphalite japonaise À la fin de l'été et au début de l'automne, cette maladie sévit dans la majeure partie de l'Est asiatique, de l'Inde jusqu'en Corée et au Japon. Le reste de l'année, elle s'observe sporadiquement dans les régions tropicales de l'Asie du Sud-Est et notamment en Thaïlande. On recommande le vaccin aux personnes qui pensent faire un séjour de plus de 4 semaines dans une région où elle est endémique.
Rougeole*   Le vaccin est recommandé aux personnes nées après 1956 qui n'ont jamais été immunisées au moyen d'un vaccin vivant ou qui n'ont jamais eu la rougeole.
Méningite à méningocoque La méningite à méningocoque revient de façon saisonnière dans certaines régions du monde. Dans la partie subsaharienne du continent africain, des épidémies surviennent de décembre à juin. Des éclosions localisées ont été signalées dans certaines parties du Brésil, de l'Inde et du Népal. Pour les personnes qui ne pensent pas faire un séjour prolongé, qui prévoient demeurer en ville dans des hôtels de qualité et qui n'auront que des contacts limités avec la population locale, le risque est minime et un voyage en Asie, en Afrique ou en Amérique latine ne devrait pas nécessiter de vaccin.
Poliomyélite* Des cas de polio surviennent encore dans de nombreux pays, surtout là où aucun programme de vaccination national n'est appliqué. La plupart des résidants du Canada sont déjà vaccinés; si toutefois vous n'avez encore jamais reçu de vaccin contre cette maladie, ou si vous n'avez pas eu de vaccin de rappel au cours des dix dernières années, vous devrez peut-être recevoir un vaccin antipoliomyélitique avant votre départ.
Rage Un vaccin est à envisager pour les personnes qui vont dans des pays où la lutte contre la rage chez les animaux domestiques n'est pas adéquate ou pour celles qui prévoient vivre dans une région où la rage est endémique. Les personnes en voyage à l'étranger qui se font mordre par un animal enragé doivent recevoir un vaccin postexposition immédiatement et ce, qu'elles aient reçu ou non le vaccin.
Rubéole*   Même si la maladie est habituellement sans gravité, tous les enfants et toutes les femmes en âge de procréer qui n'ont jamais contracté la rubéole ou qui n'ont jamais reçu de vaccin contre cette maladie doivent être vaccinés avant de partir en voyage.
Tétanos* Tous les voyageurs devraient s'assurer qu'ils sont protégés contre le tétanos avant de partir. Au Canada, on recommande un vaccin antitétanique de rappel tous les dix ans.
Fièvre typhoïde La vaccination pourrait être nécessaire pour les personnes qui vont dans un pays en développement et pensent voyager hors des circuits touristiques, dans des petites villes, des villages ou en milieu rural. Le vaccin est recommandé à tous ceux qui seront exposés de façon prolongée à de l'eau ou à des aliments qui pourraient être contaminés. On peut toutefois trouver de l'eau adéquatement traitée dans la plupart des villes touristiques.
Fièvre jaune Selon le Règlement sanitaire international de l'Organisation mondiale de la santé, les voyageurs à destination des régions du monde où la fièvre jaune est endémique doivent être vaccinés contre cette maladie et posséder un certificat de vaccination international. L'entrée dans 21 pays de l'Afrique centrale et de l'Amérique du Sud est conditionnelle à la présentation d'un certificat valide, délivré au cours des dix années précédentes. 102 autres pays demandent une preuve de vaccination aux voyageurs qui ont transité (vols avec escales) par des pays où la fièvre jaune est endémique. Les voyageurs qui n'ont pas été vaccinés ou qui n'ont pas de certificat valide risquent un retard important, tout dépendant de leur itinéraire et de leur destination. Le vaccin et le certificat ne sont fournis que dans certaines cliniques santé-voyages reconnues par Santé Canada.

*  Les maladies qui sont visées par les programmes de vaccination systématique du Canada sont signalées par un astérisque.
1  Source: Les renseignements contenus dans ce tableau proviennent du site de l'Agence de santé publique du Canada. Vous trouverez au site de l'Agence d'autres renseignements, notamment sur les causes et les symptômes de ces maladies.

Haut
pixel


Assurance et voyage


Si vous deviez tomber gravement malade à l'étranger, cela pourrait être fort coûteux. Il vaut donc mieux prendre une assurance à cet effet. Renseignez-vous si l'assurance-santé que vous possédez peut-être déjà vous protège suffisamment. Sinon, vous pouvez acheter une assurance temporaire en vous renseignant par exemple auprès d'un agent de voyage ou de votre courtier d'assurance. Vérifiez si l'assurance couvre votre évacuation médicale vers le Québec, ce qui peut coûter plusieurs milliers de dollars. Il est bon aussi d'emmener avec vous les renseignements identifiant votre police d'assurance et des formulaires de réclamations.

Il est aussi possible de s'assurer contre l'annulation du voyage, ce qui est une bonne idée dans le cas de l'adoption internationale puisqu'un contretemps de dernière minute est toujours possible. Ce type d'assurance peut aussi couvrir la perte de vos bagages et les accidents durant le voyage. Il y a aussi des compagnies de chèques de voyage qui offrent de l'assurance à leurs clients.


Haut

pixel


Trousse santé 2


    Voici un exemple de trousse de voyage pour les produits et médicaments qui peuvent être apporté en voyage. Il faut bien sûr penser aux produits sous forme pédiatrique s'il y a des enfants avec vous. De plus, si vous suivez un traitement médicamenteux, partez avec votre prescription et une réserve suffisante. Les noms des produits médicamenteux changent selon les pays et tous ne sont pas disponibles partout.

Trousse de médicaments (principaux articles)

  1. sparadrap, coton, bandages et pansements stériles, épingle de sûreté
  2. antiseptique, désinfectant à usage externe, désinfectant pour l'eau (comprimés)
  3. antidiarrhéique
  4. antispasmodique (douleur digestive)
  5. antiémétique (mal du voyage, vomissement)
  6. antihistaminique (allergie)
  7. crème solaire, pommade pour les brûlures
  8. thermomètre
  9. crème anti-inflammatoire
  10. un antibiotique
Liste détaillée à imprimer:
trousse de médicaments


Haut
pixel


Autres conseils relatifs à la santé en voyage1


    Si vous partez à l'étranger avec des problèmes de santé, emportez une lettre de votre médecin décrivant votre condition et incluant les informations pertinentes sur tous les médicaments que vous devez prendre. Si vous avez des allergies ou des réactions violentes à certains médicaments ou d'autres problèmes particuliers, considérez la possibilité de porter un bracelet d'alerte médicale ou une autre mise en garde similaire. Essayez aussi d'obtenir le nom et les coordonnées d'un médecin à l'étranger.

Vous devez aussi avoir en main les noms génériques de vos médicaments et pas seulement les marques de commerce, lesquelles n'existent peut-être pas à l'étranger. De plus, laissez vos médicaments dans leur contenant d'origine afin de faciliter le passage aux douanes. Vérifiez tout de même auprès de l'ambassade ou du consulat du pays où vous allez si vos médicaments sont considérés comme des narcotiques alors qu'ils ne le sont pas ici.

  

Vous trouverez des renseignements plus détaillés sur le thème de la santé et des voyages au site de Santé Canada - Programme de santé des voyages
Voir la trousse de médicaments détaillée pour obtenir les sources de ces suggestions.
Rédaction: Gilles Breton


pixel

pixel

Courriel
Page d'accueil
Haut de la page
Haut de la page


©  Copyright 1997 Gilles Breton Tous droits réservés.
URL = http://www.quebecadoption.net/adoption/voyage/voysante.html