Histoire et souvenirs de la petite enfance

L’importance de lui écrire son histoire.

Bonjour à tous!

Les enfants adoptés ont une histoire unique, un passé souvent inconnu ou vague. Certains détails importants sont manquants dans leur histoire (nom de la mère, du père, raison de l’abandon, lieu de naissance, etc.). Ces petits détails semblent superficiels pour certains qui considèrent que le bonheur n'est pas dû à la connaissance de ces faits mais plutôt à l’éducation, à l’amour et dans les valeurs que recevra cet enfant.

Moi je leur dis qu’ils se trompent. Ces manques dans l’identité d’un enfant sont une brèche qui peut devenir une grande déchirure à son adolescence.

L’humain a besoin de connaître son passé pour mieux se situer dans l’avenir. Il en va ainsi de toutes les sociétés et des nations soucieuses de conserver et d’entretenir leur histoire. Le passé est garant de l’avenir dit bien le diction mais qu’en est-t-il lorsque l’on ne connaît pas notre passé, notre histoire.

Nous connaissons généralement tous notre histoire, l’histoire de nos parents, de nos grands-parents, leurs vies, leurs expériences heureuses et malheureuses qui ont bâti leur personnalité et qui ont cheminés dans les gênes de générations en générations pour en venir à notre naissance. Je suis un peu ce qu’ils ont tous été, j’ai hérité de leurs gênes, de leurs traits physiques, de leurs qualités ainsi que de leurs défauts. Mon histoire commence avec eux, bien avant que je sois né. Mais ces enfants adoptés, ils n’ont pas cette histoire. Elle commence avec leur naissance et bien souvent plusieurs mois après leur naissance. Pour eux, le concept d’histoire sera différent et leur équilibre sera seulement lorsqu’ils auront assumé cette réalité.

C’est pour ces raisons qu’il est important d’écrire l’histoire de son enfant, de noter tous les petits détails aussi anodins soient-ils qui concernent son adoption et qui contribueront à le définir. Je ne dis pas ici de faire des recherches mais plutôt d’enregistrer nos émotions depuis le tout début du processus, la grande joie de sa proposition, nos craintes de le perdre, son arrivée, sa première nuit, son adaptation, ses réflexions, etc..

J’ai écris à mon fils le livre de son histoire, près de 60 pages uniquement pour lui. J’écris en espérant qu’un jour il trouvera dans ces lignes la confiance nécessaire pour surmonter ses possibles moments de questionnement. J’écris pour l’aider à mieux se connaître, à mieux comprendre ses comportements.

J’écris pour son bonheur, pour qu’il puisse un jour comprendre tout l’amour que nous avions et avons toujours pour lui.

Aujourd’hui c’est le livre de son histoire mais qui sait demain ce livre sera peut-être une bouée de sauvetage …

Lucie Bourassa
Mère de Charles 3 ans,
adopté en Roumanie à 9 mois
et en attendre d’Alexandre
21 mois du Bélarus.

 
Courriel
Page d'accueil
Haut de la page
Haut de la page

©  Copyright 2001 Lucie Bourassa - Gilles Breton Tous droits réservés.
Date de publication: 14 novembre 2001

URL = http://www.quebecadoption.net/adoption/temoignages/raconterhistoire.html