La démarche préadoption:
l'adoption par les célibataires


    Huit pour cent des adoptions au Québec entre 1990 et 1994 ont été réalisées par des célibataires. Il s'agit donc d'un phénomène de moins en moins marginal. Par célibataires, nous entendons des personnes ayant comme caractéristique de ne pas vivre en couple au moment de leur adoption, et ce, quel que soit leur état civil véritable.


Statistiques de l'adoption
par des célibataires
Québec, 1990-1994

Les parents 1

  • 266 adoptions (8,2%) par des célibataires sur 3262 adoptions;
  • 78,9% étaient des femmes (210 femmes et 56 hommes);
  • les pères célibataires ont moins de 29 ans ou de 35 à 39 ans, ces deux groupes d'âges regroupent 58,4% des cas;
  • les mères célibataires ont de 35 à 39 ans ou de 40 à 45 ans, ces deux groupes d'âges constituent 54,0% des cas;
  • 63,0% des mères célibataires avaient plus de 40 ans contre 31,2% pour les pères;
Qui sont-ils? Ou plutôt qui sont-elles? Majoritairement des femmes dans la quarantaine. Professionnelles souvent mais pas nécessairement. La moitié d'entre elles adopte des enfants de plus de cinq ans, certaines adoptent plusieurs enfants de tous âges. Telle Louise Brissette, cette célibataire québécoise qui a adopté vingt-cinq enfants handicapés.

Certaines ont des enfants biologiques, elles adoptent par choix, n'ayant pas connu pour la plupart d'entre elles, le drame de l'infertilité qui mène tant de couples à l'adoption. Le fait de fonder une famille sans conjoint ne découle cependant pas nécessairement d'un choix mais plutôt d'un désir d'enfant malgré ce célibat. Chaque histoire d'adoption est unique et il y a autant de motivations différentes que de personnes qui adoptent.

On peut cependant avancer que la détermination des célibataires à adopter doit être solide, car si on trouve tout à fait normal le désir d'enfant d'un couple infertile, la célibataire, elle, doit convaincre du bien-fondé de sa décision.

  Les évaluations psychosociales sont parfois plus corsées, bien que les célibataires interrogées n'ont rapporté aucun problème à cet égard, ayant pris soin de choisir une évaluatrice qui n'avait pas de préjugé face à ce type d'adoption. Il est important de s'informer de l'opinion du travailleur social ou de la psychologue AVANT de la rencontrer. Certains refusent carrément d'évaluer des célibataires, d'autres ont des réserves avant même de vous rencontrer et d'autres encore approuvent uniquement s'il s'agit d'adopter des enfants plus âgés.


Statistiques de l'adoption
par des célibataires
Québec, 1990-1994

Les familles: 1

  • 24,4% des projets d'adoption (65) créaient une famille de plus d'un enfant. De ceux-ci, 69,2% le faisait en adoptant une fratrie;
  • sur 266 adoptions par des célibataires, 16,9% concernaient des fratries (7,9% pour les couples);

J'ai choisi de parler de célibataires plutôt que de personnes seules, car si il y a une chose importante quand on adopte sans conjoint, c'est d'être très bien entouré, d'avoir un bon réseau. Qui s'occupera de l'enfant si je suis malade? Une autre personne peut-elle occasionnellement ramener mon enfant de la garderie? Les célibataires consultées peuvent compter sur une famille serviable et engagée ou sur des amis solides et présents. Les célibataires adoptantes forment également un groupe d'entraide utile. «J'ai été heureuse et surprise de la solidarité, du soutien moral et de la compréhension démontrés par les autres adoptants lors de l'adoption de ma fille», nous dira Jocelyne.

Bien sûr, ce n'est pas toujours facile d'élever un ou des enfants sans conjoint pour nous appuyer, mais les joies sont plus grandes que les peines et surtout: «C'est ce que je voulais vraiment» (Jocelyne); «Je voulais des enfants depuis ma plus tendre enfance» (France).

Celles qui ont connu la vie de couple sont très réalistes. Jocelyne souligne que l'idéal tant pour l'enfant que pour les parents, c'est un père et une mère qui s'aiment beaucoup et qui s'entendent très bien. Cependant, si tel n'est pas le cas, la vie avec une mère célibataire peut être un oasis de paix et de sécurité. Il y a peu de chicane, l'enfant n'a à s'adapter qu'à une seule personne, ce qui constitue un avantage pour certains enfants plus âgés ayant des problèmes d'attachement.

La relation mère enfant est teintée d'intimité, surtout dans le cas de l'enfant unique. La mère a plus de temps à consacrer à l'enfant, son écoute est attentive. Certains enfants carencés ont été sauvés par l'investissement affectif total d'une mère qui pouvait enfin vivre une maternité considérée comme un cadeau et ce, malgré des problèmes chez l'enfant qui en auraient découragé plusieurs.


Statistiques de l'adoption
par des célibataires
Québec, 1990-1994

Les enfants: 1

  • 53,7% des célibataires adoptent des enfants de cinq ans et plus (9,6% pour les couples);
  • seulement 21,8% adoptent des enfants de moins d'un an (62,8% des couples);
  • 48,3% des adoptions ont été réalisées dans les Antilles et 19,3% en Asie de l'est (respectivement 13,8% et 48,2% pour les couples);
  • 41,7% des adoptions par des célibataires ont été faites en Haïti (12,4% pour les couples);

L'enfant pour la célibataire est un plus, un choix, un privilège. Même celles qui ont des enfants avec des retards importants, des carences, des handicaps non sollicités, m'ont semblé heureuses de pouvoir être mère. Si elles n'avaient parfois pas vraiment réalisé la quantité d'énergie considérable que demande l'éducation des enfants, toutes s'y sont adaptées et aucune ne regrette son choix.

Françoise admet que sa fille semble se chercher un papa et qu'elle verbalise qu'elle aimerait bien en avoir un. Toutes les adoptantes m'ont dit trouver important que leur enfant soit en contact avec des adultes masculins significatifs. Françoise a choisi un parrain très présent dans la vie de sa fille. Pour les autres, leur père, frère ou amis jouent un rôle actif auprès de leurs enfants.

Fortes de notre expérience, avons-nous des conseils à donner? Ne pas se perdre de vue en tant que personne, prendre soin de soi, s'accorder des moments de ressourcement loin de nos enfants, ne pas oublier nos amis, continuer à cultiver nos intérêts personnels. C'est facile à dire mais parfois moins facile à faire, la vie de famille étant tellement prenante. Il en va cependant de notre santé mentale et de la préservation de l'équilibre familial. Ces conseils peuvent tout aussi bien s'appliquer au couple parental.

D'ailleurs pour nous, il y a un malaise à nous déclarer autres, différentes. Dirigée par un ou deux adultes, une famille est ou devrait être tout d'abord un lieu heureux où les enfants peuvent se développer harmonieusement. Nous sommes une famille comme les autres. Nos enfants sont merveilleux, nous avons réussi à créer une famille et il y a une immense satisfaction à nous découvrir dans un contexte parental.

«Ma fille Camille est une grande richesse, une plénitude, une direction dans la vie, un contrat à long terme. Elle m'a aidée à découvrir qui j'étais, à créer une ouverture, un espace de coeur que je n'aurais pas connus sans elle.» (Denise)

Michèle Gervais,
maman de trois petites filles d'origine haïtienne et d'un grand fils biologique.

Ont été consultées:
Denise, maman d'une petite fille d'origine haïtienne.
France, maman d'une petite fille d'origine roumaine et d'un petit gars d'origine cambodgienne.
Françoise, maman d'une petite fille d'origine roumaine.
Jocelyne, maman d'une petite fille d'origine haïtienne, d'un fils biologique adulte et qui attend avec impatience une autre petite fille, Martine, 20 mois, également d'Haïti.

Référence:
L'adoption internationale par des célibataires,
mercredi 27 février 2002, par Isabelle Porter, Le Soleil Québec
Cet article n'est hélas plus gratuit. Il peut être acheté de CyberPresse; on le trouve dans les archives.


NOTE:

  1. «Les adoptions internationales au Québec, 1990-1994, Analyse des dossiers de suivi d'adoption du Secrétariat à l'adoption internationale», par Françoise Romaine Ouellette et Louis Robert Frigault, INRS-Culture et Société, ministère de la Santé et des Services sociaux, Gouvernement du Québec, 1996, 60 pages.


Page d'accueil
Haut de la page
Haut de la page


  ©  Copyright 1998 - Gilles Breton - Michèle Gervais Tous droits réservés.

Date de publication: février 1998
URL = http://www.quebecadoption.net/adoption/preadopt/celibat.html