Aidez votre enfant
à vaincre les préjugés racistes

  1. Vous pouvez aider votre enfant à réagir au racisme
  2. Quand les oiseaux ne se rassemblent pas
  3. Comment choisir des livres adéquats pour les enfants
  4. Mon enfant est votre élève

1 - Vous pouvez aider votre enfant à réagir au racisme (source)

Chaque année, le NACAC, «North American Council on Adoptable Children», produit un guide à utiliser en novembre, le mois de la sensibilisation à l'adoption.

Dans son guide de 1998, le NACAC définit le racisme comme étant : «un comportement discriminatoire ou des pensées dirigées contre d'autres races, fondés sur la croyance qu'une race est supérieure à une autre. Cela se rapporte non seulement aux attitudes sociales envers les groupes minoritaires, mais aussi aux structures dirigeantes et sociales qui oppriment, excluent et limitent le potentiel de ces individus et de ces groupes.»

Le racisme commence souvent de façon anodine mais il peut s'intensifier :

  • Blagues subtiles stéréotypant des préjugés.
  • Railleries, remarques désobligeantes, ostracisme, insultes, transformation en boucs émissaires.
  • Discrimination, exclusion sociale.
  • Menaces de violence, vandalisme, terrorisme, profanation.
  • Violence extrême, agression, viol, meurtre.

Confronter les autres

Le NACAC suggère des moyens de faire face aux préjugés:

  • Décrivez le comportement de la personne sans le lui reprocher. Utilisez des termes concrets; soyez spécifiques et clairs, évitez de vous référer aux motifs et aux intentions.
  • Exprimez vos sentiments. Utilisez «je me sens» suivi par l'expression d'un sentiment; restez calme; soyez aussi spécifique que possible.
  • Indiquez de quelle façon le comportement vous affecte.
  • Si vous voyez cette personne régulièrement (ex : enseignant), demandez un changement de comportement.

Aider les enfants

Nous pouvons aussi aider nos enfants à faire face au racisme. Partagez ces trucs avec parents, enseignants et autres.

  • Ecoutez et commentez avec respect les questions et les craintes de votre enfant. Reconnaissez et acceptez que les enfants de tout age ressentent de la douleur, de l'intimidation et de la colère quand ils doivent affronter du racisme. Aidez-les à se sentir en sécurité et supportés afin qu'ils puissent partager leurs questions et leurs inquiétudes.

  • Extériorisez. Enseignez aux enfants à reconnaître les stéréotypes et les remarques raciales, et apprenez leur à exprimer comment ils se sentent d'être la cible de ces remarques. Les émotions intenses sont moins difficiles à gérer quand on peut trouver des mots pour les décrire.

  • Répétez. Informez l'enfant qu'il est difficile pour presque tout le monde de savoir comment répondre aux insultes et aux ridiculisations. Pratiquez avec votre enfant le langage que vous aimeriez qu'il utilise. Faites des jeux de rôle pour aider l'enfant à se sentir moins troublé par de tels incidents et pour qu'il se sente assez confortable pour y répondre calmement et automatiquement.

  • Défendez. Confrontez les agresseurs. Les enfants ont besoin de vous voir protéger leur identité raciale. Cela augmente leurs sentiments de fierté et de sécurité, et les aide à se protéger eux-mêmes, leurs jeunes frères et soeurs, et leurs amis du harcèlement.

  • Rapportez. Encouragez et aidez les enfants à rapporter les incidents aux autorités et assurez-vous que ces autorités ne concluent pas que votre enfant est "trop sensible".

  • Eduquez et célébrez. Partagez vos informations avec vos parents et amis à propos des fêtes, des paysages, des rituels, des chefs, des réalisations, de la langue, de l'histoire, de l'habillement et de la nourriture d'un pays particulier. Comparez les cultures.

Mettez l'accent sur les ressemblances : bien que les apparences extérieures varient, les personnes sont semblables à l'intérieur.

Ces trucs concernent aussi l'adoption, par exemple quand un enfant se fait taquiner parce qu'il est adopté.


Haut de la page

 

2 - Quand les oiseaux ne se rassemblent pas (source)

Nous oublions souvent que les enfants veulent être semblables aux autres et non différents. Holly Van Gulden et Lisa Bartels-Rabb l'expliquent dans leur article «Birds of a Feather?» dans la revue Adoptive Families de Jan/Feb 1997.

À l'âge de 6 ans, ou même avant, les enfants sont conscients qu'ils ne sont pas de la même race ou de la même ethnie que leurs amis ou que leur famille adoptive. Quand les enfants au début de l'école primaire sont réticents à se tenir avec d'autres enfants qui partagent les mêmes différences, il y a habituellement deux raisons pour cela : une pauvre estime de soi par rapport à leur différence, et un désir de ressembler aux autres.

La dynamique sociale au terrain de jeux

Un enfant qui est le seul différent peut se mêler à la foule et être inclus dans le groupe. Quand deux enfants avec des différences similaires sont ensemble, le groupe les approchent quand même, mais si trois enfants ou plus avec une différence similaire se rassemblent ensemble, le groupe majoritaire va rarement les rejoindre ou faire un effort pour les inclure. C'est la raison pour laquelle quelquefois des enfants d'un groupe minoritaire ne vont pas se tenir ensemble, pour ne pas être écartés du groupe majoritaire. Et ce même si leur estime de soi est haute (ils se sentent à l'aise avec eux et avec la façon dont ils sont différents des autres).

Comment aider : célébrer les ressemblances et les différences

  • Parlez régulièrement des traits et des intérêts partagés dans votre famille pour aider à renforcer chez l'enfant le sentiment d'appartenance à votre famille. Et parlez aussi de la façon dont chaque membre de la famille est unique.

  • Si vous célébrez l'héritage ethnique de votre enfant parce qu'il est unique, célébrez aussi votre propre héritage.

  • Laissez l'enfant choisir ses propres amis.

  • Recherchez des endroits ou des évènements ou votre enfant sera avec d'autres qui partagent les mêmes différences, mais ne le poussez pas à créer des liens à cause de ces ressemblances.

  • Socialisez avec d'autres familles adoptives.

  • Si nécessaire, participez à un groupe de support pour votre enfant.

 


Haut de la page

 

3 - Comment choisir des livres adéquats pour les enfants (source)

Les livres que votre enfant lit contiennent des valeurs cachées - ces valeurs sont-elles les vôtres? Reflètent-ils une variété culturelle et une société multiraciale? Présentent-ils l'adoption de façon positive?

Voici quelques questions à se poser lorsqu'on évalue des livres pour de jeunes enfants (merci au guide 1998 du mois de la sensibilisation nationale à l'adoption de la NACAC).

L'histoire

Comment les problèmes sont-ils résolus dans l'histoire? Est-ce que les standards des blancs ou des hommes déterminent le succès d'un personnage? Les femmes et les personnes de couleurs sont elles représentées comme dociles ou comme énergiques et intelligentes?

Illustrations

Les dessins stéréotypent-ils des images qui rabaissent une race particulière?
Les femmes et les personnes de couleur sont-elles montrées dans des rôles passifs?

Justesse et inférences

Les autres cultures sont-elles dépeintes correctement? Si un groupe racial ou ethnique est décrit comme étant différent de la société "principale", y a t-il un jugement négatif sous-entendu? Est-ce que le livre contrecarre ou renforce les associations blanc = gentil et noir = méchant?

Les liens entre les personnages

Quels personnages sont les chefs et prennent les décisions? Les rôles entre les différents personnages sont-ils distribués de façon balancée? Les personnages de couleur sont-ils admirés pour leurs qualités héroïques ou parce qu'ils ont aidé des blancs? Les intérêts de qui les personnages servent-ils?

Langage

Trouve t-on des mots insultants? Sont-ils sexistes, racistes, contre les personnes âgées, contre l'adoption ou irrespectueux d'un groupe de personnes?

La perspective de l'auteur

La perspective de l'auteur affaiblit-elle ou renforce-t-elle la valeur de l'histoire? Reflète t-elle un point de vue culturel distordu? Des normes sont-elles établies qui limitent les aspirations de l'enfant?

Date

En quelle année a été écrit le livre? C'est seulement récemment - depuis la fin des années 1960 - que les livres pour enfants ont commencé à refléter la réalité multiculturelle et multiraciale.


Haut de la page

 

4 - Mon enfant est votre élève (source)


«Nous sommes les parents par adoption d'enfants d'origine africaine. Nous désirons travailler en collaboration avec les enseignants et les parents afin de permettre une meilleure compréhension de l'adoption transraciale et de l'importance d'une éducation multiculturelle, contre le racisme et les préjugés, en classe.»

Le réseau afro canadien de l'adoption

Les buts de notre association

  • Améliorer la compréhension et le respect des différences culturelles et raciales.
  • Aider nos enfants à développer leur estime de soi et leur fierté raciale.
  • Pratiquer la tolérance zéro contre le racisme, les stéréotypes et les préjudices.
  • Favoriser une meilleure compréhension de l'adoption.

Le racisme existe vraiment

Le racisme a affecté mon enfant et ma famille

Définition: le racisme est un comportement basé sur l'idée que les gens sont évalués d'après la couleur de leur peau. Le racisme ne fait pas partie de la nature humaine, c'est un comportement appris.

  • J'aimerais connaître la politique de l'école et les plans d'action concernant les incidents racistes.
  • J'aimerais discuter de vos approches éducationnelles par rapport aux préjugés et au racisme.
  • S'il vous plait, informez-moi de tout incident raciste impliquant mon enfant afin que nous puissions travailler ensemble à trouver une solution positive dont tout le monde pourrait profiter.

Ensemble nous pouvons :

  • Fournir des livres, des affiches, des jouets et du matériel représentant toutes les races.
  • Développer un intérêt pour des jeux, des danses, du théâtre et des arts de différentes cultures.
  • N'oubliez pas que l'histoire de l'adoption de mon enfant lui appartient. Les détails révélés devraient être gardés confidentiels.
  • Utilisez un langage et une terminologie appropriés lorsque vous parlez de race et d'adoption.
  • Pensez sérieusement aux façons de présenter des travaux ou des exposés reliés aux origines ou à la famille d'un enfant (ex : arbre généalogique)
  • Faites une présentation en classe sur l'adoption (invitez un parent).

Merci de faire une différence dans la vie de mon enfant en lisant et en étudiant cette brochure.

Sources

  1. Vous pouvez aider votre enfant à agir face au racisme
    Comment choisir des livres adéquats pour les enfants:
    North American Council on Adoptable Children, You can help your child deal with racism, National Adoption Awareness Month Guide, 1998, Traduction de Fabienne Dubeau. Vous trouverez le guide du mois de l'adoption au site de la NACAC.
  2. Quand les oiseaux ne se rassemblent pas:
    Holly Van Gulden et Lisa Bartels-Rabb, Birds of a Feather?, Adoptive Families, Jan/Feb 1997.
  3. Mon enfant est votre élève:
    Ce texte est la traduction autorisée d'une partie de la brochure intitulée «My child is in your classroom, distribuée par l'association des familles Adoptives de la Colombie-Britannique.

Traduction de Fabienne Dubeau.


Page d'accueil
Haut de la page
Haut de la page

©  Copyright 2001 - Adoptive Families Association of British Columbia - Fabienne Dubeau - Gilles Breton Tous droits réservés.

Date de publication: 2 novembre 2001
URL = http://www.quebecadoption.net/adoption/postadopt/racisme2.html