Extrait de « Fleurs du monde »
Journal de Familles au coeur québécois)

La modulation sensorielle

Votre enfant devient exagérément excité dans un environnement bruyant ou encore, il se sent agressé par une situation qui pour vous semble plutôt anodine.  (Ex : Il ne tolère pas être touché par quelqu’un.)  Il se peut qu’il présente un désordre des mécanismes de modulation sensorielle.  Notre système nerveux central (SNC) ou cerveau est responsable de gérer l’information qui est captée par nos sens.  (La vue, l’ouïe, le toucher, le mouvement, l’odorat et le goût.)  Une fois l’information recueillie par l’entrée sensorielle stimulée, le cerveau doit produire une réponse adaptée à la situation.

Comme si tout n’était pas si simple, les réponses produites modifient à leur tour l’information à gérer et notre SNC doit constamment s’adapter et réagir à de nouveaux messages et ce, toujours en étant le mieux adapté possible.  Il doit donc faciliter l’entrée de certains messages et inhiber ou limiter l’entrée de certains autres messages pour permettre des réponses adaptées.

Pour chacune des entrées sensorielles stimulées, on peut donc retrouver des réactions ou des réponses opposées passant d’une hypersensibilité exagérée à un manque d’éveil sensoriel.  L’une entraînera de la distraction et de l’activité importante, l’autre causera plutôt un faible ou une absence de réaction au stimulus.

réponse
problématique

réponse
normale

réponse
problématique

dormance
sensorielle

(manque ou absence
de réaction
aux stimuli)

modulation sensorielle
normale

(réaction adéquate
aux stimuli)

défenses
sensorielles

(hyper réaction
aux stimuli)

La réponse des enfants aux différents stimuli peut donc être très variable.  Cette théorie permet d’expliquer pourquoi certains enfants peuvent réagir de façon exagérée à certains stimuli tactiles et ne pas réagir à la douleur.

De façon habituelle, nous allons rencontrer 4 formes de désordre de modulation sensorielle dont voici une brève description et des comportements habituellement observés chez l’enfant.

1. Insécurité gravitationnelle

La sécurité gravitationnelle permet de nous sentir en confiance avec le sol et en équilibre dans l’espace et ce dans diverses situations.  L’enfant qui présente une sécurité gravitationnelle normale aura du plaisir à explorer son environnement et à vivre diverses expériences sensorielles tel grimper, se déplacer sur des surfaces plus ou moins stables, se balancer etc.

Chez l’enfant qui présente des troubles d’insécurité gravitationnelle, on peut observer plusieurs des comportements suivants :

  • Anxiété lorsque les pieds quittent le sol.
  • Peur excessive des hauteurs.
  • N’aime pas les pirouettes, les roulades au sol.
  • N’a pas de plaisir dans les terrains de jeux ou les jouets pour se déplacer. (skate board, trottinette…)
  • Peur de sauter ou de marcher sur une surface plus haute.
  • Apprentissage pour monter et descendre l’escalier est lent et il cherche à utiliser la main courante très longtemps.
  • Évite de grimper.
  • Panique lorsqu’il est poussé soudainement vers l’arrière en position assise.

2.  Réactions d’aversion aux mouvements     

Ce problème est souvent associé avec l’insécurité gravitationnelle.  On parle surtout de réponses aversives lorsque l’enfant éprouve des sensations d’inconfort (nausée, vomissement, pâleur.) aux mouvements rapides ou aux mouvements rotatoires normalement tolérés par d’autres enfants.  L’enfant qui se plaint d’avoir mal au cœur seulement après quelques mouvements sur une balançoire.

3. Défenses tactiles                  

D’après certaines hypothèses, les défenses tactiles seraient un déséquilibre entre les 2 fonctions du système tactile soit la fonction de discrimination qui nous permet de déterminer la nature des stimuli (chaud, froid, toucher léger, doux.) et la fonction de protection qui nous permet de nous protéger aux stimuli douloureux (sensation de douleur).  Le SNC serait donc incapable de filtrer adéquatement les différentes sensations perçues.

On observera donc chez les enfants présentant des défenses tactiles plusieurs des comportements suivants:

  • Évitement de certains vêtements ou type de texture.
  • Tendance à éviter ou se retirer dans les situations impliquant le toucher.
  • Cherche à se placer à la fin d'une ligne.
  • Se débat lorsqu'il est pris ou serré dans les bras.
  • Déteste le bain, la douche, se laver, se couper les ongles, les cheveux….
  • N'aime pas les activités d'art tel que peinture au doigt, plasticine, jouer dans le sable ou être sale.
  • Réactions agressives au toucher léger des bras, figure, jambes ou au contact physique de tout genre.

4.      Réactions d'aversion aux sons et aux odeurs:   

On peut également observer chez certains enfants des réactions négatives ou d'intolérance exagérée aux bruits de l'environnement ou aux odeurs.  L’enfant qui est incapable de tolérer le parfum ou qui se plaint que certains bruits font mal à ses oreilles en est également un bon exemple.

Comme vous avez pu constater tout au long de cette lecture, ce qui peut nous paraître tout simple, peut occasionner des situations de stress excessif et demander à un enfant présentant des désordres de modulations sensorielles une énergie importante pour gérer et réagir du mieux possible aux différentes situations quotidiennes qu'il a à vivre.

 C'est ainsi que le comportement de ces enfants peut à l'occasion nous paraître à la limite bizarre ou inacceptable.  Ils ont donc besoin de toute votre compréhension, et de toute votre écoute possible.  Ils ont également besoin d'être sécurisés, rassurés et guidés pour obtenir des réactions les plus appropriées possible.  C’est ainsi que leur cerveau pourra graduellement développer et intégrer des réponses ou des façons de réagir plus harmonieuses.

Gaston Gravel, ergothérapeute
Extrait de Fleurs du monde, Hiver 2002

réf. : Stratégie d’interventions ergothérapiques auprès d’enfants présentant des retards de développement de diverses origines

Formation donnée par Mme Jacqueline Chartrand, mai 2001   

 

Pages de Familles au coeur québécois
dans le site «Québecadoption.net»
www.quebecadoption.net
Courriel
Courriel

Page d'accueil
Haut
Haut de la page
15 juin 2002